Le digital et les points de vente physiques


Aujourd’hui le digital est ancré dans nos vies, il n’y a pas une journée sans que nous n’utilisions pas un écran ou simplement en voir un. La question est donc de savoir si ce nouveau monde va faire disparaitre « l’ancien » monde des magasins physique ?!

La réponse est non. Les magasins physiques n’ont pas dit leurs derniers mots loin de la. Ils sont mêmes complémentaires au digital de nos jours.

Les nouveaux comportements (e-)consommateurs

 

Les évolutions dans le domaine du digital ont bouleversé nos habitudes de consommation. Il y a de nouveaux parcours d’achats. Deux sont le plus fréquent :

  • Une recherche en ligne suivie d’un achat en magasin
  • Une recherche en ligne suivie d’un achat en ligne

77% des français consultent en ligne avant d’acheter en magasin contre 32% qui achètent en ligne un produit qui n’est pas disponible en magasin.

Un autre chiffre important et que 75% des français utilisent leur téléphone en magasin. Ce qui montre que même en étant dans un magasin physique le digital est présent.

C’est pourquoi ces magasins physiques doivent se digitaliser

Pourquoi se digitaliser quand nous possédons un magasin physique ?

 

Les consommateurs sont de plus en plus exigeants de nos jours, il est donc impératif de leur proposer le meilleur service. Ils sont présents pour la grande majorité en ligne mais font ensuite pour une partie les achats dans un magasin physique. Mais pourquoi ?


Ils cherchent les avantages de tous les points, les avantages du point de vente digital sont :

le gain de temps, le choix plus large, les stocks disponibles…

Pour ce qui est des avantages du point de vente physique sont :

le contact humain, pouvoir toucher, essayer, voir le produit, achat immédiat etc.

Il doit donc y avoir une adaptation continue des deux côtés. Il y a une obligation des magasins physiques de se mettre à jour pour pouvoir perdurer. Cela va permettre de renforcer la proximité avec le consommateur et donc d’être encore plus ancré dans son esprit.

Une complémentarité mieux qu’une différence ?

 

Cette complémentarité est aujourd’hui obligatoire pour la grande majorité des enseignes (sauf cas spéciaux). Le digital n’annonce donc pas la fin des points de vente physiques mais une révolution des méthodes de vente. Les deux canaux sont aujourd’hui complémentaires. Le web est considéré comme un stimulateur et nous parlons donc alors de cross canal.

Le cross canal est aujourd’hui au centre des achats. Elle est l’évolution de la stratégie appelée multicanale, elle prend en considération le fait que le client utilise éventuellement de multiples canaux différents pour faire ses achats. Et comme nous l’avons donc vu une majorité des consommateurs  n’utilise pas seulement un canal pour faire des achats.

Internet n’est plus l’ennemie du digital

 

Et il n’a d’ailleurs jamais était son ennemie comme on peut le penser. Ils sont aujourd’hui comme dit précédemment complémentaires. Ils vivent mieux ensembles que seuls et c’est pour il y a eu et il y a toujours une digitalisation de masse avec des points de vente physiques